Plan stratégique – Generali veut choyer ses actionnaires

Philippe Donnet, PDG du groupe Generali.
Philippe Donnet, PDG du groupe Generali lors de la présentation du nouveau plan stratégique.

Le numéro un de l’assurance en Italie, Generali, a annoncé vouloir reverser entre 5,2 et 5,6 milliards d’euros à ses actionnaires d’ici 2024, sous forme de dividendes, un objectif supérieur au plan précédent portant sur les années 2019-2021.

Cet engagement, annoncé dans le cadre du nouveau plan stratégique 2022-2024 présenté aux marchés par son PDG Philippe Donnet, est supérieur au montant de 4,5 milliards d’euros cumulés fixé pour la période 2019-2021. L’accueil par les marchés de ce plan est crucial pour le dirigeant français, qui est candidat à sa réélection alors que son mandat, le second depuis son arrivée en 2016, s’achève en avril.

“Les objectifs et initiatives ambitieux que nous avons annoncés aujourd’hui sont possibles grâce à la mise en oeuvre réussie de nos plans stratégiques précédents”, a commenté M. Donnet, cité dans le communiqué. Le nouveau plan stratégique a été approuvé mardi soir par onze des treize administrateurs du conseil d’administration, alors que la reconduction de M. Donnet est contestée par un pacte d’actionnaires qui dispose de 15,6% du capital.

La fronde est menée par l’homme d’affaires italien Francesco Gaetano Caltagirone, actionnaire à hauteur de 7,8%, et Leonardo Del Vecchio, fondateur du fabricant de lunettes Luxottica (6,3%), qui estiment que M. Donnet devrait se montrer plus agressif en matière d’acquisitions et favoriser davantage la gestion d’actifs. Ils sont soutenus par la fondation Crt (1,47%). Un rachat d’actions portant sur 500 millions d’euros est prévu l’an prochain afin de redéployer des fonds disponibles datant du précédent plan. Sur les 3 à 4 milliards d’euros réservés par le plan 2019-2021 aux fusions-acquisitions, environ 3,5 milliards ont été dépensés.

Les fonds excédentaires consacrés notamment aux fusions-acquisitions devraient atteindre de 2,5 à 3 milliards d’euros d’ici 2024, donc moins que prévu par le plan précédent, dans la mesure où ce dernier avait pu compter sur des cessions d’actifs. Le bénéfice par action de Generali devrait s’accroître de 6 à 8% par an d’ici 2024, soit au même rythme que prévu par le plan précédent.

Reflet d’une forte reprise de son activité après la pandémie de Covid-19, le bénéfice net de Generali avait grimpé de 73,6% sur les neuf premiers mois de l’année, à 2,25 milliards d’euros. L’assureur a également annoncé son intention d’investir 1,1 milliard d’euros d’ici 2024 pour numériser davantage son système opérationnel, soit 60% de plus que prévu par son précédent plan.

Les revenus consacrés à la gestion d’actifs de clients externes devraient croître de 100 millions d’euros d’ici 2024, ajoute Generali, qui compte également “augmenter la rentabilité” de son segment assurance-vie.

Que pensez-vous du sujet ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here